Logo/CA/Couleur Rapport Intégré 2021-2022
0

LES RAISONS D'Y CROIRE Une culture constante de la maîtrise des risques

Après une forte hausse des dotations aux provisions en 2020 traduisant une anticipation de dégradation sévère de la qualité des actifs dans le contexte de crise sanitaire, l’année 2021 a été marquée par un niveau de risque limité grâce, en premier lieu, à l’efficacité des mesures de soutien et, dans un second temps, au fort rebond de l’activité économique.

STOCK DE PROVISIONS

Le stock de provisions représente près de six années de coût du risque historique moyen dont 34 % liés au provisionnement des encours sains pour Crédit Agricole S.A., 44 % pour les Caisses régionales, 39 % pour le groupe Crédit Agricole.

TAUX DE COUVERTURE*

Des taux de couverture venant renforcer la solidité du Groupe.

* Provisions pour encours sains et risques avérés / Encours en défaut

TAUX DE CRÉANCES DOUTEUSES

Un taux de créances douteuses faible reflétant la qualité de nos actifs et de nos clients.

DISPOSITIF DE CONTRÔLE INTERNE

LA PAROLE À …

… Alexandra Boleslawski, Directrice des risques

« Le groupe Crédit Agricole enregistre un coût du risque de 2 193 M€ en 2021 et 1 849 M€ soit 18 bps en vision sous-jacente hors éléments spécifiques exceptionnels. Sur le périmètre Crédit Agricole S.A., le coût du risque atteint 1 576 M€ au total et 1 232 M€ en vision sous-jacente hors ces mêmes éléments spécifiques soit 28 bps.

 

Ces chiffres représentent environ une division par deux du coût du risque par rapport à 2020 et un retour à des niveaux historiquement très bas. Ce résultat traduit le succès de la stratégie de portage de l’économie du Gouvernement, appuyée par la BCE et déployée avec le soutien des banques. En évitant un grand nombre de défaillances des agents économiques, ce portage s’est traduit par un coût du risque avéré très contenu.

 

Dans le même temps, le Groupe a continué d’appliquer une approche prudente en poursuivant la constitution de provisions de prudence à hauteur de 595 M€. Au total et avec l’apport de Creval en Italie, le stock de provisions de prudence du GCA aura progressé de près de 800 M€ en 2021 et d’un peu plus de 2 Mds€ sur les deux exercices 2020 et 2021 affecté par la crise de la Covid-19. À fin 2021, le groupe Crédit Agricole dispose de 18,9 Mds€ de provisions au total dont 7,5 Mds€ de provisions de prudence correspondant à plus de deux années et demi du coût du risque moyen observé sur longue période avant crise.

 

Depuis la fin de l’exercice, l’environnement se trouve très sensiblement modifié par le conflit en Ukraine. Le Groupe est présent dans les deux pays, en Ukraine avec une banque de proximité et en Russie avec les activités de sa banque de financement et d’investissement. Les expositions dans ces deux pays (on-shore et off-shore) représentent moins de 1 % des engagements commerciaux de Crédit Agricole SA. Notre niveau de provisionnement global et en particulier les 3 Mds€ de provisions sur encours sains de Crédit Agricole SA sur les 7,5 Mds€ que compte le Groupe, nous permettent d’aborder sereinement notre capacité à absorber les impacts directs et indirects de la guerre.

 

Voir notre communication du 7 mars sur nos expositions financières en Ukraine et en Russie

RÉPARTITION DES ENCOURS DE PRÊTS BRUTS CLIENTS AU SEIN DE CRÉDIT AGRICOLE S.A.(1)

(1) Encours bruts de prêts à la clientèle hors établissements de crédit au 31/12/2021.

Répartition des encours de prêts bruts

Survolez les graphiques avec ce symbole pour voir plus d’informations

J’ai compris

LES RISQUES MAJEURS

Même si le niveau de risque est resté contenu jusqu’à présent, la sortie de crise et la fin progressive anticipée des politiques budgétaires et monétaires accommodantes induisent de multiples incertitudes :

 

  • L’étendue et la durée des tensions sur les chaines d’approvisionnement qui affectent des secteurs entiers comme l’automobile ;
  • La capacité de certaines entreprises et professionnels à faire face à l’augmentation du niveau de leur endettement ;
  • La résurgence de l’inflation et les interrogations sur le rythme de décélération des rachats des banques centrales, avec un risque induit de correction brutale des marchés et de hausse des taux longs qui fragiliserait les dettes souveraines.

 

Enfin, le contexte mondial est marqué par des risques politiques et géopolitiques nombreux et élevés.

RISQUES DE CRÉDIT

Risques de pertes à la défaillance d’une contrepartie entraînant l’incapacité de faire face à ses obligations.

RÉPARTITION GÉOGRAPHIQUE DES EXPOSITIONS AUX RISQUES CRÉDIT AGRICOLE S.A.

Survolez les graphiques avec ce symbole pour voir plus d’informations

J’ai compris
RÉPARTITION PAR
CONTREPARTIE
CRÉDIT AGRICOLE S.A.

Survolez les graphiques avec ce symbole pour voir plus d’informations

J’ai compris

RISQUES DE MARCHÉ

 

Risques d’incidences négatives suite à la variation des paramètres de marché.

VAR (99 % – 1 JOUR) MUTUALISÉE

9 M€

À FIN DÉCEMBRE 2021 DE CRÉDIT AGRICOLE S.A.

RISQUES OPÉRATIONNELS

Risques de pertes découlant d’une inadéquation ou d’une défaillance des processus,

du personnel, des systèmes d’information (notamment la sécurité et confidentialité des informations, ainsi que les risques liés au cyberespace dont les vecteurs sont les systèmes et moyens de télécommunication), ou d’événements extérieurs.

RISQUES ASSURANCE

Risques de pertes découlant d’une tarification insuffisante, d’une évaluation incorrecte du provisionnement des sinistres ou d’une inadéquation de la réassurance.

 

 

RISQUES DE NON-CONFORMITÉ ET RISQUES JURIDIQUES

Risques de non-conformité, soit de non-respect des dispositions légales et réglementaires des activités bancaires et financières. Risques juridiques résultant de l’exposition à des procédures civiles ou pénales.

 

Stock de provisions pour litiges :

758 M€

groupe Crédit Agricole

558 M€

Crédit Agricole S.A.

RISQUES STRATÉGIQUES

Risques liés à des pertes, baisses des recettes ou de résultat en raison de décisions liées à nos choix stratégiques et/ou notre positionnement concurrentiel, ainsi qu’à l’environnement macro-économique, politique et réglementaire.

 

 

RISQUES CLIMAT ET ESG

Les risques environnementaux, sociaux et de gouvernance résultent de l’exposition du Groupe à des contreparties qui peuvent potentiellement être négativement affectées par ces facteurs ; ils sont appréhendés comme des facteurs de risques influençant les autres catégories de risques existantes, notamment de crédit, opérationnels, juridiques…

 

Les risques environnementaux comprennent les risques de transition, liés à la mise en place d’une économie plus sobre en carbone et plus durable, les risques physiques, qu’ils soient intenses ou chroniques, et les autres risques, notamment les dégradations environnementales, l’utilisation des ressources naturelles ou la perte de la biodiversité.

 

Le Groupe utilise des scénarios climatiques pour guider sa stratégie, notamment le scénario SDS (Sustainable Development Scenario) de l’Agence Internationale de l’Énergie afin de fixer les grands axes d’alignement de nos portefeuilles avec l’Accord de Paris.

Gérer mes cookies

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services adaptés à vos recherches et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. Cliquez sur « Tout Accepter » si vous souhaitez accepter tous nos cookies, ou « Tout Refuser », ou bien affinez votre consentement pour une expérience plus personnalisée en cliquant sur chaque catégorie de cookies pour activer ou désactiver leur utilisation

Necessaires
Non necessaires

Accepter